40è anniversaire de la disparition du président Modibo Keïta : L’EMOTION RESTE INTACTE

16 mai 1977 – 16 mai 2017, il y a exactement 40 ans que disparaissait le 1er président du Mali et père de la nation, Modibo Kéita. Respectant une tradition bien ancrée, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a déposé, hier dans la matinée, une gerbe de fleurs sur la tombe du président Modibo Kéita, au cimetière de Hamdallaye. C’était en présence du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga, du président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, des chefs des autres institutions de la République, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique, des membres de la famille de l’illustre disparu et de nombreuses autres personnalités.

C’est aux environs de 10h 00 que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est arrivé au cimetière de Hamdallaye. Accueilli par le chef du gouvernement, le président Kéita, a, aussitôt, passé en revue la troupe, rendant les hommages militaires, avant l’exécution de l’hymne national. Juste après, le chef de l’État a, dans une atmosphère particulièrement solennelle, déposé la gerbe de fleurs sur la tombe du président Modibo Kéita. Livrant ses impressions à la fin de la cérémonie, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a déclaré : « C’est comme si c’était hier, l’émotion est intacte. Vous savez, tout homme est mortel. La mort des uns a plus de poids que les Monts mandingues, celle des hommes, qui se sont, toute leur vie, dépensés pour leur peuple, leur patrie, a plus de poids que les Monts mandingues.

Celle de ceux qui, le long de leur vie, n’ont été que pour eux-mêmes, n’ont eu souci que d’eux-mêmes, ont été opposés aux intérêts du peuple, la mort de ceux-là a moins de poids qu’une plume ». Et le chef de l’État d’ajouter que la mort du président Modibo Kéita est une montagne qui continue de nous en imposer. « J’ai encore eu cette émotion très vive, hier soir, en arrivant à Sénou, en voyant briller, comme il se doit, les lettres de « Aéroport international Feu Président Modibo Kéita Sénou ». Cet homme mérite d’être célébré, de la plus belle des façons, de la plus belle des manières. C’est donc avec une très vive émotion que chaque fois, l’an révolu, je viens ici m’acquitter de ce devoir de mémoire, d’honneur que la patrie doit à Modibo Kéita, fils de Daba.

Il a servi la patrie malienne, de la plus belle des façons. Il demeurera pour l’éternité un exemple beau, magnifique, porteur pour ce pays », a encore dit Ibrahim Boubacar Kéita. Neveu du président Modibo Kéita, Boubou Kéita, a, au nom de la famille, assuré que les autorités ont fait leur devoir en rétablissant le père de la nation dans sa dimension historique.

« C’est un souvenir et un devoir de mémoire. Je pense que le président Modibo Kéita a été un grand panafricaniste, la pensée et l’idéal de Modibo Kéita sont toujours d’actualité. Je pense que cela permettra à tous les patriotes de faire leur introspection, de voir le chemin parcouru et de se projeter dans l’avenir avec une foi et une vision correctes », a-t-il conclu.

Massa SIDIBÉ

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *