Certificat d’Aptitude Professionnelle : les épreuves débutent sans Kidal et plusieurs écoles du Centre

Les examens de fin d’année ont débuté ce matin au Mali. Le ministre de l’éducation nationale par intérim, qui a donné le coup d’envoi des épreuves, a annoncé que ces examens se dérouleront « sur toute l’étendue du territoire et dans les camps de réfugiés ». Pour autant, à Kidal il n’y a pas eu d’examens aujourd’hui, mais le DEF est prévu le 5 juin prochain. Ces épreuves interviennent alors que plusieurs écoles restent fermées au Centre et au Nord du pays.

Pour cette année 2017, les examens ont débuté par les épreuves du Certificat d’Aptitude Professionnelle, CAP. Vingt deux mille huit cent quarante (22 840) candidats sont repartis entre 65 centres.
A Bamako et à l’intérieur du pays, les épreuves se sont déroulées sans incidents majeurs.
A Mopti, où plusieurs écoles sont fermées, les examens ont eu lieu dans certaines localités de la région. Trois centres, Mopti, Djenné et Sévaré, abritent les examens, explique le directeur de l’académie, qui se réjouit d’un « bon démarrage ».Dans plusieurs centres urbains au Nord, notamment dans les régions de Gao et Tombouctou, « les épreuves se déroulent normalement », selon les sources sur place. En revanche à Kidal, les examens professionnels (CAP et BT) n’auront pas eu lieu.

Toutefois, selon une source au CAP de Kidal, les examens du Diplôme d’études fondamental sont prévus dans la région. Ils se tiendront au Centre d’Animation Pédagogique de Kidal et devraient regrouper les élèves des autres cercles de la région, dont Tessalit.
Les épreuves de Certificat d’Aptitude Professionnelle ouvrent donc le bal des examens d’une fin d’année très mouvementée, après plusieurs grèves qui ont affecté les ordres d’enseignement dans le pays. Ces examens interviennent alors qu’il y a quelques jours, le Collectif des enseignants du Nord a levé son mot d’ordre de grève illimitée.
Quant aux examens pour le Diplôme études fondamental, DEF, ils débutent dans une semaine, soit du 5 au 7 juin prochains. Les épreuves du baccalauréat, elles, sont prévues du 19 au 22 juin prochains.

L’organisation des examens pour cette année 2017 va mobiliser un budget de près six milliards de francs CFA. Le ministre de l’éducation nationale par intérim, qui a donné le coup d’envoi des épreuves à Bamako, a annoncé que les examens se dérouleront sur l’ensemble du territoire et les camps de réfugiés. Selon Maouloud Ben Kattra, « toutes les dispositions ont été prises pour le bon déroulement » de ces examens.

Studio Tamani -lundi 29 mai 2017 13:49

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *