Emploi et formation professionnelle : BIENTÔT UN CENTRE DEDIE AU BTP

Il va accueillir les apprenants dans les domaines de la plomberie, du carrelage, de la maçonnerie, de la chaudronnerie,  et de la maintenance d’engins lourds.

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra a visité samedi, le chantier du futur Centre de formation professionnelle, situé dans la zone aéroportuaire de Bamako-Sénou, non loin de l’ONAP (l’Office national des produits pétroliers). Cette visite de travail et d’inspection, selon le ministre, avait pour objectif de s’enquérir des conditions de travail et d’encourager les entreprises chargées de l’exécution des travaux d’un projet qui avaient démarré en décembre 2016. Il s’agit de la société « SIPPR Engineering Group Co-Ltd » et du groupe « China Rail WayNo-9 Group Co-Ltd ». A son arrivée sur le chantier, Maouloud Ben Kattra a été accueilli par l’ambassadeur de la République Chine au Mali, Mme Lu Huiying. Le présent projet est financé par la partie chinoise à hauteur de 9 milliards de Fcfa pour la construction et l’équipement du centre. Le gouvernement, de son côté, a octroyé un milliard de Fcfa pour l’électrification, le service Internet et la sécurité. Une fois opérationnelle, ce centre va accueillir les apprenants dans le domaine du bâtiment et travaux publics (BTP), de la plomberie sanitaire, du carrelage, de la maçonnerie, de la chaudronnerie et de la maintenance d’engins lourds etc. Le chef du chantier, M. Tengxueman a, à travers, une maquette, expliqué au ministre, la configuration du centre qui sera bâti sur une superficie de 1,5 hectare et comprendra notamment, un bloc administratif, des salles de classe, des ateliers, un bâtiment de service logistique, une cantine etc. Après la visite des différentes installations, Maouloud Ben Kattra a déclaré que « ce gigantesque et fabuleux édifice témoigne, à suffisance, de l’exemplarité de la coopération sino-malienne ». Il a, par ailleurs, rappelé que l’initiative, qui est une volonté manifeste du président de la République en matière de formation professionnelle et de création d’emploi, s’inscrit dans le cadre du Programme décennal de développement de la formation professionnelle pour l’emploi (PRODEFPE). Ce programme a pour but le développement et la promotion des qualifications professionnelles et des ressources humaines. Pour sa part, la directrice générale de l’Institut national d’ingénierie de formation professionnelle (INIFORP), Mme Dembélé Madina Sissoko a souligné qu’il faut des hommes formés qui puissent être compétitifs sur le marché national et même dans la sous- région. Avec la réalisation de centre, notre pays n’aura plus besoin d’importer la main d’œuvre dans le domaine du BTP, a-t-elle ajouté.  Le chantier dont la fin des travaux est prévue pour le mois d’août prochain, emploie quotidiennement 220 ouvriers. Amadou Guindo, 20 ans, originaire de Koro dans la localité de Bandiagara figure parmi les employés qui sont à l’œuvre sur le site. Il a commencé à y travailler il y a 3 mois. « Tout va bien ici, nous commençons le travail à 7h 30 et terminons à 16h 30. On nous paie tous les 15 jours. Le dimanche est notre jour de repos », nous a- t-il confié Rappelons que notre pays et la République populaire de Chine ont établi des relations diplomatiques le 25 octobre 1960. Et depuis, la Chine est présente sur tous les chantiers du développement socio-économique du Mali, en l’occurrence dans les domaines de l’industrialisation, de la santé, de l’agriculture, de l’éducation, la formation, la sécurité, la communication et les infrastructures.

Seydou TANGARA

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *