La généralisation du passeport africain plutôt que prévue

passeport-africainLe Conseil de paix et de sécurité (COPS) de l’Union africaine (UA), en sa 661ème réunion tenue le 23 février 2017, au niveau ministériel, a exhorté tous les États membres à adopter le passeport africain et à appliquer le Protocole relatif à la libre circulation des personnes, facteur de prospérité. Les gouvernements sont invités à travailler en étroite collaboration avec la Commission de l’UA, afin de faciliter le processus vers la délivrance au niveau national, sur la base des dispositions politiques internationales, continentales et nationales et de la conception et des spécifications continentales.

Pour rappel, les premiers passeports ont été délivrées simultanément à Idriss Deby, président du Tchad, et à Paul Kagamé du Rwanda en marge du sommet de l’Union Africaine de juillet 2016 à Kigali.

Pour l’heure, peu d’Etats sont passés aux actes. Des États membres ont déjà commencé à délivrer des visas à l’arrivée pour les autres ressortissants africains. Il s’agit du  Bénin, du Ghana, de Maurice, du Rwanda et des Seychelles. La Commission exhorte les autres États à également mettre en place les mesures nécessaires pour assurer la délivrance de visas à l’arrivée pour les ressortissants africains tout en prenant en même temps les précautions sécuritaires nécessaires.

La CSP demande à bla Commission de l’UA d’accélérer la finalisation du Protocole sur la libre circulation des personnes en Afrique.

Source: http://www.financialafrik.com/2017/02/28/la-generalisation-du-passeport-africain-plutot-que-prevue/#.WLWSJvnJzIW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *