Le Canard enchaîné raconte : « Dès qu’on s’est intéressé aux revenus de sa femme, Fillon s’est fermé comme une huître »

François Fillon a dénoncé mardi une opération « professionnelle » de « calomnie » visant à abattre sa candidature présidentielle (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Selon Christophe Nobili, journaliste au Canard enchaîné, François Fillon savait que l’hebdomadaire menait une enquête sur ses revenus. Il aurait opposé une fin de non-recevoir à la publication satirique lorsque cette dernière s’est intéressée aux revenus de sa femme.

Le Canard enchaîné fait de nouvelles révélations dans l’affaire Penelope Fillon. Selon l’hebdomadaire satirique, la femme de François Fillon, candidat Les Républicains à l’élection présidentielle, a touché plus de 900 000 euros brut en tant qu’attachée parlementaire, notamment de son mari, et à La Revue des deux mondes. C’est bien plus que les précédentes révélations.

François Fillon, lui, dénonce une opération de calomnie : « C’est un vieux refrain quand on n’a rien à dire« , a réagi mercredi 1er février sur franceinfo, Christophe Nobili, journaliste au Canard enchaîné qui a participé à l’article. « Monsieur Fillon sait très bien comment le Canard enchaîné a travaillé. Cela fait un mois qu’on lui envoie des courriers. Il a vu la progression. A partir du moment où on s’est intéressés aux revenus de Penelope Fillon, il s’est fermé comme une huître. Donc, il sait très bien qu’il n’y a pas d’instrumentalisation, mais une vraie enquête. Il l’a vue progresser. »

France info : qu’est-ce qui vous a alerté sur les enfants de François Fillon ?

Christophe Nobili : Par expérience, lorsqu’on commence à donner des éléments nouveaux dans une enquête cela veut dire qu’il y a sûrement plus grave derrière. C’est à partir des déclarations de Monsieur Fillon qu’on va travailler, essayer de comprendre. Il parle de missions précises, quelles sont ces missions précises ? Au début, on se dit qu’il a peut être demandé une ou deux missions ponctuelles. Et on ne s’attend pas du tout à voir que, lorsque ce n’est pas Penelope Fillon qui est son assistante parlementaire, il prend à temps plein, salarié, pendant la totalité de son mandat de sénateur, d’abord sa fille et ensuite son fils, à des salaires importants ; 3 800 euros brut pour la fille et 4 800 pour le fils.

A-t-on une idée du travail effectué par les enfants de François Fillon ?

Ils ont manifestement assisté quelqu’un qui ne travaillait pas beaucoup puisque sur le propre paternel on ne trouve trace, sur la totalité du mandat de deux ans, que d’une question sur la grippe aviaire et d’un amendement sur le droit des victimes. On ne sait pas trop quelle collaboration ils ont pu apporter, mais ça fera sûrement l’objet d’une nouvelle enquête.

Faut-il s’attendre à des nouvelles révélations ?

Maintenant notre meilleur informateur c’est François Fillon. Donc, si François Fillon et son avocat continuent à donner des éléments comme ils le font, il n’est pas impossible qu’il y ait une suite. J’imagine que d’autres confrères vont également s’intéresser à cette histoire plus en profondeur. C’est François Fillon qui nous met sur la voie parce que dans son interview sur TF1, il y a des choses qui ne vont pas. Les enfants, cette grande déclaration qu’il fait sur le registre « Ma femme a toujours été à mes côtés, elle a toujours beaucoup travaillé et elle l’a fait bénévolement jusqu’en 1997 ». Du coup, on vérifie. Et l’on s’aperçoit que non, elle ne l’a pas fait bénévolement. Et puis, il dit qu’il a mis fin à son activité en 2013, mais nous, nous nous sommes arrêtés en 2012. Donc, on va chercher.

Source : http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/penelope-fillon/affaire-penelope-fillon-des-qu-on-s-est-interesse-aux-revenus-de-sa-femme-fillon-s-est-ferme-comme-une-huitre-canard-enchaine_2044997.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *