Le marché rose de Bamako ravagé par un incendie hier lundi : Triste fin d’année pour les commerçants !

Situé en plein cœur de Bamako, le marché rose a été ravagé par un incendie hier lundi 11 décembre entre 3heures et 5 heures du matin. S’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, l’on déplore un blessé et d’importants dégâts matériels. Triste fin d’année pour les commerçants !

Selon des témoins, c’est entre 3heures et 5 heures du matin que l’incendie s’est déclenché. Alertés par les premiers témoins, les sapeurs-pompiers ont eu d’énormesdifficultés pour se frayer un chemin afin d’atteindre les lieux de l’incendie.

Aux environs 9 heures lundi matin, les soldats du feu étaient arrivés à bout des flammes. Mais on déplore des dégâts matériels importants. Certains commerçantsdésespérés tentaient de sauver ce qu’ils pouvaient au milieu des débris. D’autres les mains croisées, les yeux hagards, impuissants, assistaient en spectateurs à la scène.

Bourama Goïta, la quarantaine révolue, commerçant de pagne wax dit avoir tout perdu.

« Le feu a tout emporté. J’ai perdu plusieurs millions FCFA. Je m’en remets à Dieu », a-t-il lâché la mine serrée. Un autre commerçant, propriétaire d’une boutique de produits cosmétiques a eu plus de chance. Sa boutique aété épargnée avec quelques traces de fumée sur la porte.  Mais, ilpiaffait d’impatience de voir l’intérieur de sa boutique.

Certes, aucun cas de perte en vie humaine n’a été enregistré, mais l’on déplore d’énormes dégâts matériels. Plusieurs boutiques de tissus, d’objets de parure et de décoration ont été réduites en cendre. Les causes de l’incendie ne sont pas encore connues. Mais pour beaucoup, l’incendie a été probablement provoqué par un court-circuit. Selon les informations recueillies sur place, il y a eu également un blessé. Il s’agit d’un jeune commerçant qui, n’ayant pas digéré ses pertes, a tenté de rentrer dans sa boutique en feu pour sauver ses biens. Il s’est évanoui par la suite et s’en est sorti avec des brûlures avant d’être évacué à l’hôpital pour des soins.

Pour rappel,  il y a 3 mois seulement, précisément le 22 septembre dernier, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a procédé à la pose de la première pierre des travaux de reconstruction du marché rose. L’objectif est de mettre fin aux cas d’incendie répétitifs que connait ce marché.

Moussa Sékou Diaby


Source: Tjikan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *