LES MANUSCRITS DE TOMBOUCTOU EXPOSÉS AU SOMMET DE BAMAKO !!!

Du 13 au 14 janvier 2017, Bamako a abrité le 27è Sommet Afrique – France dit “sommet pour le partenariat, la paix et l’émergence”. Le patrimoine culturel du Mali a été apprécié  par les participants au sommet.

Les manuscrits historiques de Tombouctou sont le support de réalités africaines les plus diverses (sociales, économiques et culturelles), de valeurs sur lesquelles il faut s’appuyer pour définir notre identité, construire le vivre ensemble, la paix et le développement.
Malheureusement, ces documents de référence sont restés longtemps marginalisés et inexplorés pour permettre de comprendre le passé africain afin de mieux situer son évolution contemporaine, de mieux appréhender ses grands problèmes et de relever les défis actuels.
C’est pour toutes ces raisons que les manuscrits ont été de sortie pour être exposés à l’occasion du 27è sommet Afrique – France, une grande rencontre entre la France et ses partenaires africains, un évènement majeur de réflexion sur les grands problèmes du continent, les défis de sécurité, de construction de la paix et du développement, les enjeux et solutions à envisager.
Plus que de simples objets de fierté du Mali, les manuscrits de Tombouctou ont été impliqués dans  l’évènement pour signaler l’existence de la mémoire collective africaine qu’ils constituent, et la nécessité de son exploitation pour contribuer à la résolution des problèmes sur lesquels les participants au sommet ont été appelés à réfléchir.
Comme l’ont illustré les échantillons exposés en marge du sommet, les manuscrits de Tombouctou traitent de thèmes aussi variés que la résolution des conflits, la diplomatie de la paix (exemples : Ar-rissalah algal-lawilla de Cheikh Sidi Alkounti Alkabir, Ousmane Fodio …)  l’histoire, le commerce transsaharien et les relations entre pays, la bonne gouvernance, les droits de l’homme, la lutte contre la corruption, l’astronomie, la pharmacopée et la médecine, l’agriculture, les mathématiques, la littérature, le soufisme, la logique et la philosophie.
Des échantillons représentatifs de la diversité thématique et de la richesse des manuscrits ont été exposés à l’appréciation de la quarantaine de chefs d’État et des autres participants au sommet. L’ONG SAVAMA-DCI a  organisé avec fierté cette exposition de manuscrits en collaboration avec le musée national du Mali. C’est l’occasion de remercier les autorités maliennes. Elles ont contribué à la visibilité et à la promotion du patrimoine culturel malien à travers l’implication des institutions en charge comme l’ONG SAVAMA-DCI et le Musée national.
Les manuscrits ont été présentés au sommet Afrique-France pour rappeler que l’avenir de l’Afrique doit se bâtir sur la compréhension de son passé, dont les manuscrits  rendent compte. La stabilité et le développement du Mali et de l’Afrique doivent s’enraciner dans la culture et le passé. Cette mission passe nécessairement par la préservation et la valorisation du patrimoine manuscrit . Les historiens soutiennent que l’avenir sort du passé, et quiconque ignore son passé est condamné à le revivre.

(Source : SAVAMA)

Promotion du tourisme :  LA NOUVELLE AGENCE  FAIT SES PREMIERS PAS

L’Agence de promotion touristique du Mali (APTM) a tenu jeudi la toute première session de son conseil d’administration. C’était à l’hôtel Radisson Blu de Bamako sous la présidence du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Nina Walet Intalou.
Cette session se tient à un moment critique de la vie du secteur touristique qui est « indéniablement l’un des secteurs d’activité » ayant le plus souffert de la crise.  L’Agence de promotion touristique du Mali a vu le jour suite à la restructuration de l’ancien Office malien du tourisme et de l’hôtellerie (OMATHO).  Laquelle  restructuration voulue d’abord par les acteurs du tourisme, puis décidée par les plus hautes autorités, a pour but essentiel d’impulser un nouveau dynamisme  à ce levier important de la vie économique, sociale et culturelle de notre pays qu’est le tourisme.
La présente session ordinaire du conseil d’administration de l’APTM a procédé à l’examen de son organigramme et de son cadre organique, du rapport d’activités 2016, de l’exécution du budget 2016, du programme d’activités 2017.  Le projet de budget 2017 et l’accord d’établissement sont aussi des points ayant fait l’objet d’examen au cours des travaux qui ont aussi regroupé les administrateurs de l’APTM, dont la directrice générale Fatoumata Ouattara.
Pour le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Nina Walet Intalou, « le tourisme constitue un instrument fiable pour le développement durable, de par son rôle éminemment important dans l’amélioration effective de la qualité de vie des populations. Il contribue à la promotion de la culture de la paix et à la consolidation de la cohésion nationale, gages de son redémarrage dans notre pays », a-t-elle rappelé.
A en croire Nina Walet Intalou, « le tourisme en tant qu’activité pourvoyeuse  de devises par excellence, occupait une frange importante de la population active il y a de cela quelques années ». Ce qui fait de sa relance une préoccupation majeure des plus hautes autorités du pays. Relativement au redémarrage du secteur touristique, Nina Walet Intalou a rappelé les efforts de son département « qui est à l’œuvre pour proposer des mesures d’urgence en vue d’inverser la tendance et amorcer la relance durable de l’activité touristique de notre pays ».
Cette dynamique, selon elle, s’est traduite récemment par les participations réussies de notre pays aux salons internationaux du tourisme « Vakantiebeurs » et « FITUR-MADRID » respectivement aux Pays-Bas et en Espagne, en janvier 2017. Pour conforter cet élan, elle a exhorté l’ensemble des acteurs et intervenants ainsi que les partenaires techniques et financiers (PTF) du tourisme à faire montre de plus d’engagement et de détermination en vue de la relance durable du tourisme dans notre pays. Aux PTF, le ministre a réitéré ses « remerciements pour leur franche collaboration et pour leur généreuse et constante ouverture ».
K. DIAKITE

Source : http://www.essor.ml/les-manuscrits-de-tombouctou-exposes-au-sommet-de-bamako/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *