Nos expatriés : AMADOU HAÏDARA REMPORTE L’UEFA YOUTH LEAGUE AVEC RED BULL SALZBOURG

Le jeune international malien et ses coéquipiers ont créé la sensation en dominant, 2-1, le Benfica Lisbonne, après avoir été menés 1-0 au tableau d’affichage. Le milieu de terrain des Aiglons a joué les 90 minutes de la finale

Le Red Bull Salzbourg U19, avec Amadou Haïdara «Doudou», a remporté l’édition 2017 de la Ligue de la jeunesse de l’UEFA, également, appelée UEFA Youth League. En finale, le jeune international malien et ses coéquipiers ont  dominé, 2-1, le Benfica Lisbonne, après avoir été menés 1-0 au tableau d’affichage.
C’était le 24 avril dernier, à Nyom, en Autriche. Amadou Haïdara «Doudou» a disputé les 90 minutes de la finale et contribué à ce sacre historique de Red Bull Salzbourg. Il devient ainsi le premier footballeur malien (si l’on excepte, bien sûr, l’Ispano-Malien Adama Diarra Traoré qui a été sacré, en 2014, avec le Barça) à soulever ce trophée qui met aux prises les U19 des 32 clubs européens qui participent à la Ligue des champions. Le trophée porte le nom du président d’honneur de l’UEFA, Lennart Johansson.
C’est le Zambien Patson Daka, intégré en deuxième période (55è minute), qui a égalisé pour Red Bull Salzbourg (72è min), avant de passer le relais à Schmidt qui offrira la victoire aux siens (2-1, 76è min). Red Bull Salzbourg succède, au palmarès de la compétition, aux jeunes de Chelsea qui avaient été sacrés, l’année dernière. «Je suis extrêmement fier et très heureux de remporter ce titre de Youth League avec mon équipe, le Red Bull Salzbourg. Merci à tous pour vos soutiens indéfectibles.
Ce fut une excellente aventure et une très belle expérience ! Animé par une passion de champion», a écrit Amadou Haïdara sur sa page Facebook. Formé à l’Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, «Doudou» a rejoint le Red Bull Salzbourg, en juillet 2016, et retrouvé son ancien coéquipier, Diadié Samassékou. L’international junior évolue avec l’équipe réserve de Salzbourg (FC Liefering), en D2 autrichienne. Mais, de temps en temps, Amadou Haïdara joue avec l’équipe A de Salzbourg, comme lors du quart de finale de la coupe d’Autriche, disputée le 5 avril dernier, contre Kapfenberger SV. Salzbourg s’est imposé 2-1, après prolongations et c’est l’ancien «Académicien» qui a marqué le but de la victoire de son équipe, quatre minutes, seulement, après son apparition sur la pelouse (110è min).
Après cette belle prestation, l’entraîneur espagnol de Red Bull Salzbourg, Oscar Garcia, a gardé sa confiance en notre compatriote, en le convoquant, deux fois de suite, pour les matches de championnat. Cette saison, le milieu de terrain des Aiglons a disputé, 29 matches avec son club, toutes compétitions confondues et marqué 4 buts.
Au Qatar, l’ancien capitaine des Aigles, Seydou Keita, s’est également illustré, le vendredi 21 avril, à l’occasion de la demi-finale de la Crown Prince Cup. Seydoublen a marqué le premier but de son équipe, à la 24è minute, face au champion, Lekhwiya sports club, qui sera finalement défait 3-2. L’ancien international malien et Al Jaish disputeront donc la finale, ce samedi, face à Al Sadd. En Ligue 1 française, Cheick Tidiane Diabaté ne s’arrête plus.  L’attaquant du FC Metz a encore fait trembler les filets, lors de la 34è journée du championnat mais le but de notre compatriote n’a pas suffi pour sauver les Messins du naufrage à Lorient (1-5). Avec cette nouvelle réalisation, l’international malien porte son capital but à 8, cette saison, en ligue 1.
En deuxième division française, les nouvelles sont plutôt mauvaises pour le canonnier du FC Troyes, Adama Niane. En effet, l’attaquant international malien s’est blessé, le vendredi 21 avril, lors de la rencontre Troyes-Clermont (1-1), pour le compte de la 34ème journée de la ligue 2 française. Il devrait être absent 2 à 4 semaines, ce qui signifie, probablement, la fin de saison pour ce joueur. Meilleur buteur de la ligue 2 avec 22 réalisations, l’ancien joueur du Yeleen Olympique est sorti, dès la 20è minute de jeu, sur blessure.
Lundi, Adama Niane a passé une échographie qui confirmera une lésion musculaire. Les soins préconisés s’étalent sur 2 à 4 semaines, a annoncé le FC Troyes, sur son site officiel.  Pour autant, le docteur troyen indique que le club essaye «un nouveau protocole de prise en charge permettant une reprise, avant la fin de la saison».  C’est tout le mal que nous souhaitons pour l’international malien.

Seïbou S. KAMISSOKO

Journée sportive : LE LYCéE PUBLIC DE NIAMAKORO PERPETUE LA TRADITION

Le lycée public de Niamakoro (L. Niama) a organisé la 3è édition de la journée sportive, le jeudi 20 avril, dans l’enceinte de l’établissement. L’événement était présidé par Ambroise Togo, le proviseur du lycée, en présence de la présidente de la commission chargée des activités sportives de l’établissement, Mariam Katikon et des enseignants au grand complet. Une cinquantaine d’athlètes du lycée se sont affrontés dans cinq épreuves : le lancer de javelot, le saut en longueur, la course d’endurance sur 600m, le relais 4x150m et le handball. Au lancer de javelot Dame, Djamila Sacko du TSECO3 s’est imposée avec un lancer de 11m, devant Fatoumata Kamaté du TSS2 (10m) et Kadiatou Tangara du TAL (8m).
Chez les Hommes, la victoire est revenue à Bréhima Coulibaly du TLL (30m) qui a été sacré, devant Ibréma Koné du TSECO2 (25m) et Chiaka Sacko du TSECO2 (24m).
Sanaba Togola du TSS2 (3,34m), Assitan Konaté du TSECO2 (3,23) et Gniné dite Djénéba Dembélé (2,98) ont constitué le podium du saut en longueur féminin, tandis que l’épreuve masculine a été remportée par Yacouba Doumbia de la 10è CG (5,33m), devant Cheickna Sacko de la 11è CG (4,83m) et Djémakan Diarra de la 11è SES2 (4,73m).
Dans l’épreuve de la course d’endurance, Nana Napo s’est imposée chez les Dames en 1’00’’20, alors que Moussokoro dite Aïchata Diakité (1’01’’43) et Abi Kanté (1’02’’40) occuperont, respectivement, les deuxième et troisième places. Chez les Hommes, Bakou Diarra a réalisé le meilleur chrono (1’19’’95), devant Koloba Bagayoko (1’21’’76) et Djibril Kèminani (1’22’’70). En handball, la finale féminine a été dominée par l’équipe de la terminale qui s’est imposée sur le fil 9-8 face aux élèves de la 11è. Dans la deuxième finale, les garçons de la 11è année prendront leur revanche sur les «terminalistes», battus 19-17, au terme d’une finale qui a tenu toutes ses promesses. «J’ai un sentiment de joie. Les élèves sont sortis nombreux pour encourager leurs camarades. Nous avons prévu aussi des activités pédagogiques pour renforcer les capacités intellectuelles de nos élèves», commentera le proviseur du lycée, Ambroise Togo.
Vivement la troisième édition !

Moctar DIOP

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *