Primature : ECHANGES FRUCTUEUX ENTRE LE PREMIER MINISTRE ET LE PARLEMENT DE LA CEDEAO

Le Premier ministre Modibo Kéita a reçu, vendredi dernier, une délégation du bureau du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) conduite par son président, Moustapha Cissé Lo. Le Parlement était en session délocalisée à Bamako, à travers sa commission mixte Affaires politiques, paix et sécurité et MAEP/Affaires juridiques et judiciaires.

Le thème de la rencontre était : « Paix et sécurité : défis de la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest, cas du Mali ».  A la fin de l’audience, le président Moustapha Cissé Lo a déclaré être venu voir le Premier ministre pour s’imprégner, en profondeur, des questions liées à la paix et à la sécurité et au regard de la place prépondérante du Mali dans l’espace commun.

Par ailleurs, il a annoncé que s’ouvrira le 10 mai prochain à Abuja la prochaine session de la CEDEAO à laquelle sera invité le Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Le président du bureau du Parlement de la CEDEAO a aussi encouragé le gouvernement malien à aller dans le sens de la paix durable, la cohésion nationale à travers la tenue de la conférence d’entente nationale. «Nous avons conscience que nous devons participer efficacement à la reconstruction du Mali.

Car nous sommes les élus du peuple et nous ne devons pas fermer les yeux sur ce qui se passe dans ce pays», a-t-il indiqué. Le Premier ministre s’est dit honoré de la visite des mandataires du peuple de notre espace commun. Modibo Kéita a également félicité les parlementaires de la CEDEAO pour la visite qu’ils ont effectuée à Gao. Il a rappelé le rôle du parlement dans le renforcement de l’intégration sous-régionale.

Après avoir fait la genèse de la crise que vit notre pays et campé les grands enjeux de l’Accord pour la Paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, le chef du gouvernement a réitéré « la volonté des autorités maliennes à aboutir à une issue heureuse de ce processus afin de soulager les populations laborieuses du Mali qui ne cessent de payer un lourd tribut ». Le Premier ministre et ses hôtes ont prié pour la réussite de la Conférence d’entente nationale.

Adama DIARRA

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *