Visites aux institutions et aux familles fondatrices de Bamako : LE NOUVEAU PREMIER MINISTRE BOUCLE SA SÉRIE DE PRISES DE CONTACT

 

Le nouveau Premier ministre a bouclé, jeudi dernier, sa visite de courtoisie aux institutions de la République par le Haut conseil des collectivités (HCC) et le Conseil économique, social et culturel (CESC). Les présidents de ces institutions, respectivement Mamadou Satigui Diakité et Dr. Boulkassoum Haïdara, ont félicité Abdoulaye Idrissa Maïga pour la confiance que le président de la République a placée en lui pour conduire le nouveau gouvernement. Ils lui ont réaffirmé leur soutien pour mettre en œuvre les quatre axes de la lettre de mission que lui a fixés le chef de l’Etat.

Il s’agit de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, de l’apaisement du front social, du programme d’urgences sociales et de la revitalisation de la diplomatie malienne. Les présidents du HCC et du CESC se sont réjouis des résultats probants obtenus par le Premier ministre dès sa prise de fonction pour apaiser le front social. Ils l’ont aussi invité à trouver une solution à la crise scolaire. «Je ne doute point de l’accompagnement du Premier ministre envers les collectivités. D’ailleurs, il était le premier à évoquer le sujet au cours de nos échanges», a déclaré le président du HCC, Mamadou Satigui Diakité.

Quant au président Boulkassoum Haïdara, il a assuré le chef du gouvernement du bon déroulement des missions du CESC. «Il fallait respecter cette tradition bien établie», a indiqué Abdoulaye Idrissa Maïga à l’issue des différentes visites. Il a précisé avoir échangé avec les présidents des institutions de la République sur les défis auxquels le pays fait face en vue de trouver des solutions adéquates. «La mise en œuvre de l’Accord est la priorité parmi les priorités», a-t-il fait savoir. Quant à l’apaisement du front social, le nouveau Premier ministre trouve que la question doit être envisagée dans une approche globale, et non dans des démarches catégorielles.

Le programme d’urgences sociales, a-t-il soutenu, vise non seulement à apaiser le front social, mais également à prendre en charge les préoccupations des plus vulnérables. Enfin, en ce qui concerne la revitalisation de la diplomatie malienne, Abdoulaye Idrissa Maïga notera que le travail gouvernemental consistera à conforter la place du Mali dans le monde. Il estime que cela ne peut se faire qu’avec la contribution de tous les Maliens. Après les institutions de la République, le Premier ministre était, vendredi, dans les familles fondatrices de Bamako (Niaré, Touré et Dravé). Accompagné du ministre de l’Administration territoriale, Tiéman Coulibaly, et de celui des Transports, Baber Gano, Abdoulaye Idrissa Maiga a entamé sa visite dans la famille Niaré où il a été  reçu, dans la convivialité, par le patriarche Souleymane Niaré qui avait à ses cotés plusieurs de ses frères. Ils ont assuré le visiteur de marque de leur soutien et lui ont prodigué des conseils avant de faire des bénédictions.

Ensuite, le chef du gouvernement s’est rendu dans la famille Touré  dont le patriarche est Mamadou Bassidiki Touré qui a, lui aussi, fait beaucoup de bénédictions pour que les nombreux défis qui attendent l’équipe gouvernementale puissent être relevés. La dernière étape de la visite du Premier ministre Maiga était la famille des Dravé où il a été reçu par le chef coutumier Dramane Touré qui était entouré de ses frères et conseillers. Partout où il est passé, le chef du gouvernement a souhaité l’implication de ces autorités coutumières aux côtés du gouvernement en vue de donner de meilleures réponses aux principales préoccupations de nos compatriotes. Lougaye ALMOULOUD

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *